GRAND ORDRE DU TROU NORMAND

DES CALVADOS, CIDRES ET POMMEAUX

10 Rue des Hortensias

76400 TOURVILLE LES IFS

E.Mail : confrerie@grand-ordre-du-trou-normand.fr

 

     
  Renseignements concernant les membres du Bureau  
     
Président GIBON Jean Claude Retraité
(Grand Maitre) Nationalité française Tél. 09 67 43 11 03
  Domicilié à TOURVILLE LES IFS 76400
     
Vice-président M. CARP Georges Actif
(Grand Chambellan) Nationalité française Tél. 06 76 08 83 91
  Domicilié SAINT-VAAST EN AUGE 14640
     
Secrétaire Mme GIBON Monique Retraitée
(Grand Tabellion) Nationalité française Tél. 09 67 43 11 03
  Domicilié à TOURVILLE LES IFS 76400
     
Tésorier Vacant  
(Grand Cellérier)    
     
     
Secrétaire Adjointe Mme DEVAUX Joëlle Retraitée
(Tabellion) Nationalité française Tél. 02 35 30 60 17
  Domicilié à SAINT JOUIN BRUNEVAL 76280
     
Trésoière Adjointe Vacant  
(Cellérier)    
     

 

HISTORIQUE :

 A la fin du siècle dernier, la Confrérie des Chevaliers du Trou Normand, fondée en 1966 à VIMOUTIERS (ORNE), le Grand Ordre des Calvados fondé en 1986 à LISIEUX (CALVADOS) et l'Académie des Gentes Dames du Pommeau, créée en 1988 également à VIMOUTIERS poursuivaient les mêmes objectifs : l'apologie de la qualité et la promotion des produits cidricoles Normands d'appellation d'origine contrôlée (A O C). Cette division s'avérait plus dommageable qu'utile aux buts recherchés !

Le 17 novembre 1997, à la demande des Professionnels de l'Économie Cidricole, leurs Dirigeants décidèrent de créer le Grand Conseil normand des Confréries Cidricoles. Il s'agissait là d'une « union libre » dans laquelle chaque Confrérie conservait son autonomie.. Cette « union libre » a très rapidement abouti à un mariage célébré lors de l'Assemblée Générale extraordinaire de PONT L'EVEQUE du 25 septembre 1999. Le Grand Ordre du Trou Normand, des Calvados, Cidres et Pommeau était créé !

 

AUJOURD'HUI :

Riche de plusieurs milliers de Chevaliers venus d'horizons très divers, tous amateurs de « calvados » « pommeau, cidres et poirés d'appellation d'Origine Contrôlée, animés du même souci de les faire connaître et apprécier non seulement en FRANCE mais aussi en EUROPE et dans le MONDE où la Confrérie est présente au travers d'une douzaine d'Ambassades, Bailliages et Consulats.

Notre devise est claire : « Bois peu, mais bon » (à laquelle il convient maintenant d'ajouter « sauf si l'on conduit »).

Nous ne nous intéressons en effet qu'aux produits de qualité. Vous l'avez bien compris, c'est uniquement de la bonne qualité dont nous sommes les ardents défenseurs et propagandistes. Nous estimons que, ce qui prime avant tout, c'est la réalité de l'origine du produit ainsi que ses qualités visuelles, olfactives et gustatives !

* * * * *

Les objectifs poursuivis par ces trois Confréries étant comparables et cette division s'avérant donc plus dommageable qu'utile aux buts recherchés, leurs dirigeants ont décidé, d'un commun accord, de les regrouper à la satisfaction générale.

Riche de plusieurs milliers de CHEVALIERS dans le monde entier, de ses Consulats, Ambassades et Bailliages en France et hors de nos frontières, très fortement soutenue par les Producteurs agricoles et industriels réunis au sein de « l'Inter Profession des Appellations Cidricoles » (IDAC), notre Confrérie n'a jamais cessé de promouvoir la Normandie et ses merveilleuses productions cidricoles.

Alors, qu'est vraiment le Grand Ordre du Trou Normand, des Calvados, Cidres et Pommeau ? Tout d'abord soyons très clairs sur ce qu'il n'est pas.

Nous ne sommes ni une Amicale de joyeux lurons, ni une association folklorique. Certes, du folklore, il en faut un peu si nous désirons attirer l'attention du public, mais sans excès si nous voulons éviter de sombrer dans le comique, voire le ridicule !

Elle est constituée de Femmes et d'Hommes venus d'horizons très divers mais tous Epicuriens et amateurs de très bons «  calvados  » «  pommeau  ou «  cidre  », animés du même souci de les faire connaître et apprécier dans le monde entier.

Son but est de promouvoir le cidre, les produits qui en dérivent comme le calvados et le pommeau et, bien sûr, la pratique du Trou normand. Elle est la seule confrérie gastronomique à défendre non seulement un produit du terroir mais aussi une manière de le consommer.

Nous ne nous intéressons qu'aux produits de qualité. Encore faut-il bien s'entendre sur le sens exact de ce mot qui, employé seul, n'a pratiquement aucune signification. En effet, contrairement à l'idée que l'on s'en fait trop souvent, la qualité peut-être bonne ou mauvaise.

Vous l'avez bien compris, c'est uniquement de la bonne qualité dont nous sommes les ardents défenseurs et propagandistes. Nous estimons que, ce qui doit primer avant tout, c'est la réalité de l'origine du produit d'une part, ses qualités visuelles, olfactives et gustatives d'autre part.

C'est là une spécificité qu'il convient de souligner.

Nul doute que, grâce à elle, la pratique du Trou normand ne tombera pas en désuétude, comme tant d'autres coutumes que l'on voit disparaître chaque année.

L'hymne du Trou Normand, composé en 1989 par Jacques BAUNY, résonne haut et fort sur tous les continents de la planète :

« Ami lève ton verre
 car voici le moment
 d'un trait et sans manière
 de faire le Trou Normand ».

 

Livrez-vous sans crainte à cette coutume bien de chez nous. Beaucoup d'écrivains, d'artistes, d'hommes politiques en ont conté les mérites en des termes très laudatifs, car ils n'écoutaient que leur cur.

Je terminerai en vous livrant ce que l'Abbé Henri Loiseleur , ancien curé de Barneville la Bertrand , (entre Deauville et Honfleur ) décédé en 1943, a écrit à ce sujet :

Aux convives, montrant ses appâts succulents

Quand apparaît soudain la poularde dorée,

Qui creuse, d'un grand trou, nos estomacs normands ?

C'est toi, vieux calvados, ô liqueur adorée

Âme de nos festins, source de notre ardeur,

De nos folles gaietés, subtil provocateur !

 

Mais n'oubliez jamais Chevaliers et Gentes Dames, que la consommation du Calvados, produit noble par excellence, doit toujours rester un plaisir  et que seule la modération permet d'atteindre les sommets du plaisir !

Alors, n'hésitez pas à faire vôtre la devise de la Confrérie
" BOIS PEU MAIS BON "
(et, lorsque l'on conduit, on ne boit pas).